Le Comité consultatif de citoyens du district Est-Ouest du Québec organise avec succès un événement de sensibilisation

Par Jean-Marc Hammon, coordonnateur de l'engagement communautaire, district Est-Ouest du Québec

Le 23 novembre 2016, le nouveau Comité consultatif de citoyens (CCC) du district Est-Ouest du Québec (DEOQ) a organisé, en collaboration avec l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), l’Association de services de réinsertion sociale du Québec (ASRSQ), la Société de criminologie du Québec (SCQ) et Picbois Productions, un événement sur le thème de la réinsertion sociale. Près de 70 personnes ont assisté à la projection du documentaire Ex‑détenus, réalisé par l’équipe de Picbois Productions, qui aborde la réinsertion sociale de Michel Brisson, un ex-détenu, après 30 ans d’incarcération.

 

 

M. Brisson, qui fait l’objet du documentaire, a livré un témoignage touchant sur ses 41 années passées au sein du système pénal et correctionnel. Il a parlé de son expérience personnelle et de son cheminement dans le processus de réinsertion sociale, évoquant les effets durables qu'ont eus sur lui les années passées dans l’environnement hostile et contraignant d’un pénitencier. M. Brisson a pris conscience du fait qu’il a été victime d’abus étant jeune et comprend aussi que ses gestes répréhensibles ont fait des victimes.

 

 

Après la projection, chacun des partenaires a pu expliquer sa mission dans le système correctionnel et sa participation dans le processus de réinsertion sociale. Pour sa part, Gilbert Guérette, président du CCC du DEOQ, a fait connaître le mandat du CCC qui est une organisation composée de bénévoles, tandis que France Simard, agente de libération conditionnelle au bureau de Laval, a expliqué le mandat du Service correctionnel du Canada (SCC) de l’incarcération à la réinsertion sociale. S’en est suivie une discussion avec le public composé d’étudiants, de professeurs, de partenaires du réseau de justice et de membres du grand public. Les échanges avec le public ont porté sur le vécu de M. Brisson, mais aussi sur des aspects comme l’emploi après la mise en liberté, la famille, les relations avec les agents de libération conditionnelle et d’autres intervenants, tels que ceux qui travaillent dans des maisons de transition.

 

 

Il s’agissait d’une première occasion pour le nouveau CCC du DEOQ de réunir des partenaires dans le cadre d’une activité qui les intéresse tous. Ceux‑ci ont apprécié l’expérience et ont convenu de se réunir à nouveau afin d’organiser des activités visant à sensibiliser le grand public à la réalité carcérale, à la justice et à la réinsertion sociale. 

Date de mise à jour :