Premier directeur d’établissement sikh portant le turban au SCC

Lorsque l’épouse de Sav Bains a assisté à un salon de l’emploi local, elle lui a demandé de l’accompagner. Sav était loin de se douter qu’il allait entamer une carrière dans les services correctionnels qui le mènerait à être le premier directeur d’établissement sikh portant le turban au Service correctionnel du Canada (SCC), un cadre supérieur très respecté et un membre honoré de la communauté sikhe de la Colombie‑Britannique.

 

« Je ne m’y attendais pas, dit Sav. Je ne faisais qu’accompagner mon épouse ce jour‑là, et me voici quinze ans plus tard! »

 

Au fil des années, Sav a occupé divers postes, en commençant par celui d’agent correctionnel à l’Établissement de Matsqui. Par la suite, il a occupé des postes de direction dans divers établissements dans l’Ouest, ainsi que des postes à l’administration régionale et à l’administration centrale à Ottawa. Sav a également suivi le Programme de perfectionnement en leadership du SCC, puis sa candidature à un processus concurrentiel pour un poste de cadre supérieur a été retenue. Sav est actuellement directeur de l’Établissement de la vallée du Fraser à Abbottsford, en Colombie-Britannique.

 

Pourquoi Sav est-il toujours au SCC après toutes ces années? « C’est simple », dit-il.

 

« Je crois vraiment au travail que nous faisons aux services correctionnels. Nous contribuons à la sécurité publique en préparant les délinquants à réintégrer la collectivité. C’est un travail important, un travail que j’aime faire connaître au public. »

 

Durant sa carrière au SCC, Sav s’est engagé à demeurer en contact avec les collectivités où il a travaillé. Il aime parler aux membres du public du travail du SCC, de son fonctionnement et de son bien-fondé. Dans la plupart des régions du pays, il existe un certain nombre d’idées fausses au sujet des services correctionnels et du fonctionnement du SCC. Dissiper ces idées fausses et renseigner les intéressés constituent une responsabilité permanente que Sav est heureux d’assumer.

 

« Il est important d’assurer un dialogue avec les collectivités, dit-il. Cela est important parce que nous devons dissiper la confusion et assouvir la curiosité qui existe concernant notre travail. »

 

En fait, dit Sav, les collectivités locales de la Colombie-Britannique où il travaille et réside s’intéressent particulièrement au SCC. En ce moment, il existe d’importants enjeux liés à certains jeunes Indo-Canadiens qui, à la suite de l’affiliation à un gang, empruntent la voie du crime les menant à l’incarcération. C’est pourquoi Sav a joué un rôle actif en parlant des services correctionnels à diverses tribunes, en particulier auprès de la jeunesse locale à risque, et en montrant par ses gestes et sa présence au sein de la communauté que d’autres possibilités s’offraient aux jeunes. C’est une responsabilité que Sav ne prend pas à la légère, mais il aime penser qu’elle a un effet positif. 

 

« Je ne me suis jamais considéré comme un modèle, dit Sav. Mais, dans ma communauté sikhe locale, les personnes qui ont gravi les échelons pour occuper un poste important sont très respectées et honorées, surtout s’il s’agit d’une « première ». Être le premier directeur d’établissement sikh portant le turban au SCC est une réalisation dont je suis très fier. J’espère qu’en maintenant des liens avec la communauté et en donnant l’exemple aux jeunes à risque, je peux les inciter à chercher d’autres modes de vie exempts de crime, pour tâcher d’atteindre des objectifs professionnels et de faire une différence. »

 

Sav a officiellement assumé la responsabilité de l’Établissement de la vallée du Fraser le 20 décembre 2016 lors d’une cérémonie de passation des pouvoirs, à laquelle le commissaire du SCC a assisté. C’était un moment marquant dans la carrière de Sav – carrière qu’il compte poursuivre pendant encore de nombreuses années.

 

« Il me reste beaucoup d’années dans les services correctionnels, mais, en ce moment, je suis heureux d’être directeur d’établissement et d’apprendre tous les jours. »

 

 

L’équipe d’Entre Nous aimerait remercier Sav de lui avoir accordé une entrevue. Nous sommes fiers qu’il fasse partie du SCC! 

Date de mise à jour :