Comment le pénitencier a changé la vie de Sheldon

Lorsqu’on lui demande de décrire sa vie avant le pénitencier, Sheldon n’a qu’un mot en bouche : chaotique. Il avait abandonné l’école en neuvième année, il nettoyait des avions pour une compagnie aérienne provinciale de Terre-Neuve et il buvait, faisait la fête et volait des objets de valeur pour alimenter sa dépendance aux drogues. Il était un jeune homme hors contrôle, sans buts et sans avenir. Lorsqu’il s’est retrouvé à l’Établissement de Springhill après avoir été déclaré coupable de vol à main armée, de voies de fait et d’introduction par effraction, il a décidé de changer.

 

« J’ai regardé les autres ici, certains d’entre eux plus vieux que moi et qui avaient passé la majeure partie de leur vie ici, et j’ai su que je ne voulais pas être comme eux », dit‑il. « Je ne voulais pas que ma vie se résume à cela. »

 

Sheldon, qui vient tout juste d’avoir 24 ans, a été incarcéré avec deux autres hommes qu’il appelle ses « oncles ». Même s’ils ne sont pas réellement des membres de sa famille, ils ont pris Sheldon sous leurs ailes pour qu’il se concentre sur une chose : suivre ses programmes et sortir. Même si ces hommes sont incarcérés depuis des années, ils ne voulaient tout simplement pas le voir avoir le même sort.

 

« Ils ont veillé sur moi. Ils se sont assurés que je reste loin des histoires de prison pour que je puisse me concentrer sur mes programmes. Grâce à eux, j’ai pu me concentrer sur moi-même et m’améliorer. »

 

Pour Sheldon, s’améliorer signifiait terminer le Programme multicible d’intensité modérée dans le cadre du Modèle de programme correctionnel intégré du Service correctionnel Canada (SCC). Ce programme s’adresse aux hommes évalués comme présentant un risque modéré de récidive. Le programme se compose généralement d’une cinquantaine de séances de groupe et individuelles qui durent de deux à deux heures et demie chacune.

 

Le programme a été conçu pour permettre aux délinquants d’acquérir des compétences qui les aideront à réduire leurs comportements à risque et nuisibles. Il aide les délinquants à changer leurs attitudes et leurs croyances, leur apprend à se fixer des objectifs et à résoudre des problèmes. Il leur apprend également comment gérer leur vie et acquérir des compétences en relations interpersonnelles et en communication ainsi que des habiletés d’adaptation.

 

« Ce programme a eu un effet important sur moi », dit Sheldon. Il lui a donné une base à partir de laquelle il a pu reconstruire sa vie.

 

« Honnêtement, ce programme a été décisif pour moi », explique‑t‑il. « Je ne sais pas où je serais sans lui. Il m’a appris comment vivre ma vie. »

 

Sheldon a obtenu une libération conditionnelle et a été libéré de l’Établissement de Springhill neuf mois après son arrivée. C’est à ce moment que son agent de libération conditionnelle et le coordonnateur de l’emploi de CORCAN l’ont encouragé à prendre part au programme de Choices for Youth, un organisme de St. John’s (Terre‑Neuve) qui responsabilise des jeunes à risque de l’endroit en leur offrant un logement, un emploi et de l’aide à l’éducation pendant leur transition vers la vie adulte. Dans le cadre de son programme, l’organisme exploite Impact Construction, une entreprise sociale de construction qui offre des cours pratiques de sécurité et de construction à des jeunes prêts à occuper un emploi durable à long terme ou à suivre une formation de travailleur spécialisé. Sheldon a obtenu un emploi dans cette entreprise et est rapidement devenu un employé qui se démarque.

 

Travaillant de 8 h à 17 h tous les jours, il a creusé des tranchées, construit des maisons, appris comment retirer de l’amiante en toute sécurité et a acquis plusieurs autres compétences utiles en construction. Impact Construction aide aussi Sheldon à étudier pendant ses heures de travail en vue d’obtenir un certificat d'équivalence d'études secondaires pour qu’il puisse un jour aller au collège. Sheldon se dit très reconnaissant de cela.

 

« Ils ont fait des merveilles pour moi », dit‑il. « Ils ne m’ont pas seulement enseigné de nombreuses compétences dans plusieurs domaines, ils m’ont aussi soutenu à cent pourcent pendant mes études. Mon expérience avec Choices for Youth et Impact Construction a été excellente. »

 

Quelles sont les prochaines étapes pour Sheldon? Obtenir un certificat d'équivalence d'études secondaires figure au sommet de la liste, mais il a des plans ambitieux pour la suite. Il veut aller au collège, faire carrière comme plombier ou électricien et peut-être, un jour, s’enrôler dans les Forces canadiennes et servir son pays à l’étranger. Peu importe ses choix, Sheldon sait une chose, aller en prison était la meilleure chose qui puisse lui arriver.

 

« Je ne regrette pas d’avoir été incarcéré, ça m’a permis de remettre ma vie sur le droit chemin », dit‑il. « Je sais où je serais aujourd’hui si je n’avais pas été incarcéré, et ce n’est rien de beau. La prison m’a sauvé la vie. »

 

 

L’équipe d’Entre Nous tient à remercier Sheldon de nous avoir fait part de son histoire personnelle. Nous lui souhaitons la meilleure des chances dans sa nouvelle vie!

Date de mise à jour :