Formation des chefs et sous-chefs des Équipes d’intervention d’urgence de la région du Québec

Reportages

Du 20 au 22 juin 2017, une formation réunissant les chefs et les sous-chefs des Équipes d’intervention d’urgence (EIU) de la région du Québec, se tenait au Centre d’apprentissage et de perfectionnement correctionnel. Cette rencontre importante a permis aux participants d’échanger sur la réalité actuelle des équipes qui interviennent lors de différentes situations d’urgence telles que les troubles majeurs, les extractions de cellule, les escortes à haut risque, les émeutes, les prises d’otage, etc. Fort appréciée des participants, la rencontre leur a aussi donné l’occasion d’établir un réseau de communication efficace entre eux.
 

Cette formation, qui se tient tous les deux ans, consiste en une révision et une mise à jour de l’information et des compétences de ces dirigeants, qui jouent un important rôle de meneur positif au sein des unités. Elle s’inscrit dans le cadre du Programme de réaccréditation des chefs et des sous-chefs des équipes EIU. Elle a pour but de préparer ces derniers à diriger les membres des équipes spécialisées afin qu’ils interviennent de manière professionnelle et efficace lors des missions spécialisées qui surviennent dans les établissements. En effet, lors des interventions d’urgence, les membres de l’équipe EIU comptent sur le leadership d’un chef empreint de calme, de maîtrise de soi, de compétence, de connaissances et de sens de l’organisation. En tant que chef d’équipe, ce dernier a la responsabilité de posséder les plus hauts niveaux de connaissances et de compétences.
 

Une telle préparation vise à réduire au minimum les risques de blessures du personnel et des détenus et de protéger le public, conformément à la Loi et aux politiques du SCC, dont la DC 600 Gestion des cas d’urgence et la DC 843 Gestion des comportements d’automutilation et suicidaires chez les détenus. En effet, chacune des sorties des équipes d’urgence, autorisée par le directeur ou la directrice, est basée sur une approche interdisciplinaire qui tient compte des antécédents sociaux, psychologiques et physiques afin d’assurer la meilleure intervention possible auprès des détenus impliqués. Cette approche vise à assurer un dénouement positif de la situation d’urgence tout en tenant compte de la préservation de la vie, la protection de la société, la sécurité de l’établissement et de tous ceux qui s’y trouvent afin que le retour aux opérations normales soit fait le plus rapidement possible.
 

Styles de leadership, travail d’équipe, nouveautés de l’équipement sécuritaire, ouverture de brèches, surveillance, sécurité des armes et des entrées, critères de sélection des nouveaux membres et tendances actuelles ne sont que quelques sujets abordés lors de la rencontre régionale. Une vidéoconférence à laquelle Alessandria Page, sous-commissaire adjointe int., Opérations correctionnelles et l’équipe de l’AR Sécurité ont participés a permis aux chefs et sous-chefs des équipes EIU d’échanger sur leur réalité respective et de partager leurs préoccupations avec les gestionnaires locaux et régionaux.

 

Date de mise à jour :