« Nous ne les laissons jamais tomber »

Tracey Robinson, agente de libération conditionnelle, Pavillon de ressourcement Willow Cree

Tracey Robinson a entamé sa carrière d’agente de libération conditionnelle au Pavillon de ressourcement Willow Cree il y a huit ans. Auparavant, elle était professeure dans le domaine des études autochtones. Elle avait toujours été intriguée par le concept d’un pavillon de ressourcement autochtone. Aujourd’hui, elle travaille de près avec des délinquants alors qu’ils déploient des efforts en vue de leur réinsertion sociale et d’une meilleure vie pour eux et leurs familles. Voici ce qu’elle a à dire au sujet de son travail. 

 

Pourquoi faites-vous ce travail?

Je crois au pouvoir de guérison. Il y a beaucoup de travail à accomplir dans ce domaine auprès des délinquants autochtones et je veux faire ma part.

 

Croyez-vous que cela fonctionne? Les délinquants peuvent-ils changer?

Je crois absolument au changement. Je crois que les délinquants peuvent devenir les personnes qu’ils étaient destinés à devenir s’ils avaient reçu le soutien dont ils avaient besoin. Lorsque vous voyez un membre dur à cuire d’un gang arriver, puis passer par les étapes du changement, c’est très gratifiant. Lorsque vous le voyez se réveiller sobre pour la première fois, devenir un homme respectueux et faire des plans pour l’avenir, c’est très gratifiant. J’ai été témoin de cela et c’est pourquoi je fais ce que je fais. Oui, bien sûr, nous avons des gars qui sont réincarcérés, mais nous sommes aussi témoins de nombreux succès.

 

Que devons-nous savoir au sujet de ces délinquants? Avec quoi doivent-ils composer lorsqu’ils arrivent au pavillon de ressourcement?

Lorsque vous travaillez avec un délinquant, vous devez tenir compte de deux choses : ce qui lui est arrivé et ce qu’il a fait. Cela est particulièrement important dans le cadre du travail auprès des délinquants autochtones en raison de leurs antécédents sociaux et des problèmes générationnels qui existent et qui contribuent à leurs antécédents criminels. Notre travail consiste à les aider à aller de l’avant afin qu’ils puissent retrouver leur famille et vivre une bonne vie. Pour ce faire, il faut notamment leur montrer qu’ils font partie de leur propre solution. Il ne faut pas adopter une approche oppositionnelle « nous contre eux » mais plutôt une approche collaborative « Je fais partie d’une équipe ». Une fois qu’on le réalise, on peut faire des progrès.

 

Comment ce travail influe-t-il sur vous, personnellement?

Bien, je suis entêtée et c’est une bonne chose parce que ce travail exige patience et persistance! Mais je le fais parce que j’adore établir des liens avec les délinquants au niveau du cœur. J’adore gagner leur confiance et les habiliter à devenir meilleurs. Les voir prendre confiance et se libérer des « mauvaises influences » autour d’eux est quelque chose que je prends très au sérieux, tout comme mes collègues. Nous ne les laissons jamais tomber. C’est un effort d’équipe auquel nous contribuons tous. Il nous arrive de nous heurter à des cas difficiles… Le fait d’être entourée de collègues m’aide à ne jamais me sentir seule.

 

 

L’équipe d’Entre Nous tient à remercier Tracey de lui avoir accordé une entrevue. Nous lui souhaitons bon succès alors qu’elle poursuit son travail au Pavillon de ressourcement Willow Cree. 

Date de mise à jour :