Des détenus du SCC fabriquent des « bancs de l’amitié » en Colombie-Britannique

Un banc d’école peut parfois servir à autre chose qu’à soulager les pieds fatigués. Pour les non‑habitués, c’est un objet isolé au milieu de la cour d’une école primaire et qui n'est pas digne d'un second regard. Pourquoi ne pourrions-nous pas utiliser un banc pour favoriser les amitiés, la compréhension et la bonté? C’est l’idée qu’a eue le comité consultatif de parents (CCP) auprès de l’école primaire West Heights de Mission, en Colombie-Britannique. Un banc bien adapté pourrait encourager naturellement les enfants à s’assoir et à se reposer, à discuter de leurs difficultés, à régler leurs conflits, en plus de favoriser le sentiment d’appartenance à l’école et de réduire la solitude. La vice‑présidente du CCP, Kathleen Johnson Tatham, et un autre membre du comité, Ilona Schmidt, ont fait appel à la collectivité pour obtenir des idées et de l’aide.

 

L’idée s’est largement répandue et d’autres écoles ont manifesté un intérêt marqué pour le projet. En plus de l’école primaire West Heights, Mme Schmidt a reçu d’autres commentaires positifs d’autres écoles de la région, dont l’école primaire Deroche (Deroche, en Colombie-Britannique) et l’école primaire Dewdney (Dewdney, en Colombie-Britannique). Elles aimaient le concept et souhaitaient participer au projet.

 

Peu de temps après, d’autres partenaires se sont joints au projet. Les propriétaires de la ferme forestière Wilderness dans la vallée du Fraser, Pete Handler et Cyndi Heppner, ont eu la gentillesse de faire don du bois pour la fabrication des bancs. Les conseillers scolaires Jim Taylor et Tracy Loffler ont encouragé les écoles à réaliser le projet à l’échelle locale. Les membres du Comité consultatif de citoyens (CCC) de l’Établissement de Mission à sécurité moyenne et minimale ont appuyé l’idée, car des détenus de l’établissement avaient déjà participé à des projets communautaires. Gary Allen, agent des programmes sociaux, est devenu la personne-ressource de l’Établissement de Mission à sécurité minimale pour le projet.

 

Grâce à l’appui continu du Service correctionnel du Canada (SCC), le projet a bien progressé. L’Établissement de Mission a fourni l’équipement d’atelier et des détenus bénévoles ont fabriqué les bancs. Lloyd Rash et Bill Dickson, membres du Club Rotary de Mission, ont apporté une expertise additionnelle et offert des occasions de réseautage.

 

En novembre 2016, le bois a été livré à l’Établissement de Mission à sécurité minimale et au garage de M. Dickson. En raison de l’hiver rigoureux, le séchage du bois a nécessité beaucoup de temps. Même si la réalisation du projet a pris un certain temps, le travail acharné de tous les participants en valait certainement la peine. La collaboration réussie des individus et des organisations démontre la façon dont une collectivité peut mettre la main à la pâte pour apporter une contribution positive et durable. Après tout, il y a bien une raison pour laquelle la devise de l’école primaire West Heights est « Everyone's best builds success » (les efforts de chacun engendrent le succès).

 

Le projet des « bancs de l’amitié » a été réalisé en collaboration avec toutes les personnes et organisations susmentionnées. Il s’agit du quatrième projet du genre exécuté au cours des dernières années. Dans le cadre de projets antérieurs, on a construit des centaines de nichoirs d’oiseaux pour les terres humides de Mission, des tables de pique-nique pour une école locale et des bacs à fleurs pour le centre de soins palliatifs de Mission. 

Date de mise à jour :