Le jardin de Lookout à l’Établissement de Mission

L’été a été long et chaud. Dans un établissement correctionnel, ce genre d’affirmation dénote généralement que les choses ne vont pas bien et que des ennuis risquent de se manifester. Cependant, à l’Établissement de Mission (sécurité minimale) c’était un signe que de bonnes actions se profilaient à l’horizon.

 

L’Établissement de Mission (sécurité minimale) fait partie de l’Établissement regroupé de Mission, qui est composé de l’Établissement de Mission (sécurité moyenne) et de ce qui était auparavant l’Établissement Ferndale (sécurité minimale). Les établissements du complexe ont été regroupés en 2014 et sont maintenant perçus comme une seule unité opérationnelle.

 

L’Établissement de Mission (sécurité minimale) cultive un jardin depuis environ 14 ans. À ses débuts, le jardin était une petite exploitation qui produisait plusieurs milliers de livres de produits frais. Pendant la saison des cultures de 2018, plus de 125 000 livres de légumes frais ont été récoltés pour la collectivité.

 

Le jardin est situé sur le terrain du Service correctionnel du Canada (SCC), mais il est essentiellement géré par la Lookout Housing & Health Society, un organisme à but non lucratif créé en 1971. Cet organisme offre aux adultes vulnérables éprouvant diverses difficultés un vaste éventail de programmes, de places d’hébergement et de services de santé.

 

Lookout dessert 14 municipalités dans les basses terres continentales  de la Colombie-Britannique, notamment Vancouver, Victoria, Surrey, New Westminster, West Vancouver, North Vancouver (ville et district), Burnaby, Langley, Abbotsford, Chilliwack, Mission et Maple Ridge. Disposant de refuges d’urgence et de refuges en cas de phénomènes météorologiques extrêmes, Lookout héberge plus de 1 400 personnes chaque nuit.

 

Les divers services offerts par Lookout comprennent 18 équipes de sensibilisation, deux centres de ressources communautaires, une clinique médicale et dentaire, une banque alimentaire, un service de distribution d’aiguilles et un service de nettoyage de la collectivité, des groupes de soutien pour les personnes atteintes du VIH et de l’hépatite C, trois entreprises sociales, plusieurs programmes d’entraide et d’emploi et des programmes de counseling auprès des jeunes. Ces services regroupés sont fournis à plus de 2 500 personnes tous les jours.

 

Les produits du jardin de l’Établissement de Mission (sécurité minimale) sont distribués aux banques alimentaires de Lookout, mais également aux banques alimentaires locales, aux réseaux de soutien en matière de santé mentale, aux collectivités locales des Premières Nations et à l’Armée du Salut.

 

Juste pour vous donner une idée, le jardin a produit 15 510 livres de pommes de terre, 12 184 livres de courgettes et près de 1 100 livres d’oignons! D’autres produits populaires comprennent les choux, les laitues, les concombres et les carottes. Au total, le jardin produit 33 variétés de légumes.

 

Cette collaboration entre Lookout et l’Établissement de Mission a des incidences très concrètes et positives. Le jardin offre des occasions d’emploi axées sur les compétences dans un environnement authentique, ce dont nous avons grandement besoin. Les participants y apprennent bien plus que la simple culture des plantes. Ils apprennent la gestion des ressources, la conservation de l’eau, l’apiculture, la réparation de petits moteurs, la plomberie, la résolution de problèmes, l’engagement et le travail d’équipe.

 

Les liens avec la collectivité permettent aussi d’accorder des permissions de sortir avec escorte pour la livraison d’aliments et la vente de plantes. Cet accès à la collectivité contribue favorablement aux plans de réinsertion sociale des délinquants et leur permet de rencontrer les personnes qui bénéficient du fruit de leur travail.

 

Au cœur des opérations quotidiennes du jardin se trouve le superviseur Greg Bailey. Depuis la création du programme de formation en jardinage, il a travaillé sans relâche pour faire du jardin ce qu’il est aujourd’hui. Greg aime travailler avec les délinquants, répondre aux besoins de la collectivité et faire une différence.

 

Chuck Griffith, gestionnaire des opérations de la banque alimentaire Friends in Need, dit : « Souvent dès leur arrivée, Greg et ses assistants apportent les aliments à l’avant pour que nos clients puissent y avoir accès immédiatement. Les tomates, les carottes et les autres produits sont très appréciés. Au fil des ans, Greg est devenu un membre de la famille, et c’est toujours agréable de voir son sourire chaleureux quand il arrive. Greg s’est donné pour mission non seulement de nous apporter les produits, mais aussi de prendre le temps de couper les fleurs que nous exposons dans la banque alimentaire. Souvent, nous pouvons le voir les distribuer à notre personnel. Ce sont ces touches personnelles qui font vraiment la différence. Les hommes qui l’accompagnent sont toujours serviables et amicaux. »

 

À l’approche de la saison des cultures de 2019, nous nous portons encore mieux. Nous espérons que l’étroite collaboration entre Lookout, le personnel, les délinquants et la collectivité se renforcera au fil des ans.

 

« En prison, un jardin est une des rares choses qu'on puisse maîtriser. Semer une graine, la regarder pousser, la soigner et en récolter les fruits procure une satisfaction simple mais durable. Le sentiment d'être le gardien de cette petite étendue de terre donne un goût de liberté. » — Nelson Mandela

 

Jason Strijack

Directeur adjoint par intérim, Interventions, Établissement de Mission (sécurité minimale)

Date de mise à jour :