Carole Eldridge

En reconnaissance de Carole Eldridge et de son approche unique de la justice réparatrice

Carole Eldridge a travaillé pour le programme Possibilités de justice réparatrice (PJR) du Service correctionnel du Canada (SCC) pendant 14 ans. En tant que praticienne en justice réparatrice et médiatrice dans les cas de crimes graves, elle fournissait des soins empreints de compassion à ses clients. Elle a accompagné à la fois des victimes et des délinquants dans leur cheminement vers le dialogue et la responsabilisation véritable. Nous nous sommes récemment entretenus avec Carole, qui vient de partir à la retraite, au sujet du programme PJR et de son travail remarquable.
La sculpture inachevée de Sedna qu’il a donnée à Pauktuutit Inuit Women of Canada en l’honneur des femmes dans le cadre de son cheminement de guérison.

Un délinquant offre une sculpture de Sedna en cadeau à une organisation de femmes inuites

Sedna est la déesse de la mer ainsi qu’une importante et puissante figure féminine de la culture inuite. C’est pourquoi un délinquant inuit a choisi de faire une sculpture de Sedna et de la donner de façon anonyme à l’association Pauktuutit Inuit Women of Canada.
La directrice de l'établissement de Stony Mountain, Janalee Bell-Boychuk, et Tam Le. Walls to Bridges: Éduquer les étudiants à l'intérieur comme à l'extérieur des murs

Établissement de Stony Mountain : L’apprentissage coopératif mène au sentiment d’appartenance communautaire

Le 20 janvier 2022, Tam Le, un délinquant à sécurité minimale à l’Établissement de Stony Mountain, a participé à un symposium virtuel de Walls to Bridges. Cependant, Tam ne participait pas au symposium sur Zoom qu’à titre d’observateur seulement. C’était l’un des présentateurs qui a discuté d’une étude qu’il avait coécrite avec la professeure d’université Mme Judith Harris.
Groupe de mains levées

La valeur des bénévoles au sein du Service correctionnel du Canada

Le Service correctionnel du Canada (SCC) compte plus de 4 000 bénévoles qui travaillent directement avec les délinquants pour favoriser leur réhabilitation et leur réinsertion sociale. Le bénévolat au SCC a des racines historiques profondes qui remontent à la fin des années 1800. Les bénévoles en milieu correctionnel peuvent offrir une interaction émotionnelle et humaniste qui complète les interactions avec le personnel. Ils établissent un lien entre les délinquants et le monde extérieur et donnent l’exemple d’un comportement prosocial.
Image de Maxime-Kalifa Sanou

« Un sacrifice qui en vaut la peine » Maxime-Kalifa Sanou raconte son parcours

Alors que nous célébrons le Mois de l’histoire des Noirs, Entre Nous Express a voulu prendre des nouvelles de Maxime-Kalifa Sanou, quatre ans après le reportage sur ses exploits sportifs et sa discipline exemplaire.
Heather se tient devant une fresque réalisée par un artiste inuit et ancien résident du Centre correctionnel communautaire Parrtown.

Heather Finn : Lauréate du Prix du multiculturalisme Emerson Douyon 2020-2021

Si Heather Finn n’avait qu’un seul conseil à donner au personnel travaillant avec des délinquants ethnoculturels, ce serait d’écouter.
Boyd Kelly, agent de liaison autochtone dans la collectivité, et Danny Pottle, agent de soutien culturel, faisant leur premier don de vélo au First Light Native Friendship Center.

Programme de vélos pour Autochtones de St. John’s : collaboration, réadaptation et occasions de redonner à la collectivité

Ensemble, l’équipe des Initiatives pour Autochtones de la région de l’Atlantique, CORCAN, le Comité consultatif de citoyens (CCC) et des partenaires communautaires ont élaborer un programme de réparation et de remise en état de vélos qui aidera à soutenir et à remonter les individus marginalisés à St. John’s, Terre-Neuve-et-Labrador (T.-N.-L.).
Comités consultatifs de citoyens, CCC. CCC des services correctionnels communautaires de la région métropolitaine de Vancouver Ouest

Le pouvoir de la collaboration : Le CCC offre des possibilités d’apprentissage à un large éventail de partenaires de la collectivité

Le Service correctionnel du Canada (SCC) compte près de 4 000 bénévoles, dont 300 membres dévoués des comités consultatifs de citoyens (CCC) du SCC. Le SCC est tenu par la loi d’avoir un CCC dans chaque établissement et bureau de libération conditionnelle du pays, qui sont « les yeux et les oreilles » de leur collectivité. Ce partenariat donne au SCC l’occasion de sensibiliser la collectivité à son mandat et d’établir un climat de confiance et de responsabilité avec le public qu’il dessert.
Famille éternelle par celui qui a obtenu la première place

Établissement du Pacifique reconnaît l'impact des pensionnats autochtones à travers l’art

L’été dernier, la population canadienne a appris avec tristesse la découverte des tombes non marquées de centaines d’enfants autochtones sur le site de plusieurs pensionnats indiens dans l’Ouest canadien. Au 30 septembre 2021, journée marquant la première Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, des centaines d’autres avaient été trouvées sur le site d’anciens pensionnats indiens dans diverses autres régions du Canada. De nombreuses personnes à l’échelle du pays, y compris les détenus de l’Établissement du Pacifique, souhaitaient souligner l’importance d’honorer les survivants et de reconnaître les effets du régime de pensionnats indiens sur les personnes et collectivités autochtones.
la manche gauche est munie d’un insigne militaire et la manche droite est munie de l’insigne du SCC

Des forces armées au SCC : une transition difficile qui vaut la peine

Peu après son arrivée au Service correctionnel du Canada (SCC) en 2000, Anne Marie Joyce a appris qu’un courriel qu’elle avait envoyé avait offensé presque tous les destinataires. Elle ignorait ce qui les avait contrariés jusqu’à ce qu’une personne lui fasse remarquer que sa franchise militaire n’était pas la façon dont les fonctionnaires communiquaient.
Deux petits chandails perlés transformés en épinglettes que le personnel peut porter en souvenir de l’importance de la vérité et de la réconciliation.

Enseigner l’art culturel et inspirer la guérison grâce au perlage de chandails oranges

Le 27 août, un capteur de rêves orné d’un petit chandail orange perlé au centre a été déposé au monument du pensionnat autochtone de Kamloops. Une note placée sous le capteur de rêves indiquait : « Fabriqué en l’honneur des enfants envoyés aux pensionnats autochtones qui ne sont jamais revenus, par les frères autochtones des Sentiers à l’Établissement de Joyceville (sécurité minimale) du SCC.
logo du Comité consultatif national ethnoculturel (CCNE). 20e anniversaire.

Célébrons 20 années de collaboration avec diverses communautés canadiennes

Le Service correctionnel du Canada (SCC) est fier de collaborer de maintes manières avec des milliers de membres du public au sein de l’organisme qui l’aident à remplir son mandat en présentant le point de vue de la collectivité dans le contexte de son travail et en contribuant à la réhabilitation et à la réinsertion sociale réussies des délinquants.