Travailler ensemble pour appuyer les familles de personnes détenues

Les recherches menées par le Service correctionnel du Canada (SCC) démontrent qu’il existe une forte corrélation entre les relations familiales positives et les faibles taux de récidive.

 

Ce principe est au cœur du Regroupement canadien d’aide aux familles des détenu(e)s (RCAFD), qui se concentre sur les familles dont un de leurs proches est incarcéré.

 

Le RCAFD s’efforce d’aider les familles à demeurer fortes. Le but de l’organisme est de « bâtir des milieux de vie plus stables et plus sûrs, en offrant un soutien aux familles qui doivent composer avec le comportement criminel, l’incarcération et la réinsertion sociale ».

 

Le SCC est fier de son partenariat de longue date avec le RCAFD visant à appuyer les délinquants et leurs familles. Le travail qu’effectue le RCAFD aide le SCC à répondre à son mandat au chapitre de la réinsertion sociale et de la sécurité publique.

 

En 2019, le SCC a entrepris une nouvelle initiative de concert avec le RCAFD visant à étendre la portée du programme du Centre de ressources pour les visiteurs (CRV) qui a connu du succès en Ontario à l’ensemble de ses cinq régions. Le programme du CRV aide à normaliser les relations familiales et le lien parent-enfant pendant les visites.

 

Grâce à cette initiative, le RCAFD a envoyé aux établissements du SCC des trousses comprenant des ressources pour encourager la création de liens familiaux dans les aires de visite communes et les aires de visites familiales privées, lorsque les visites en personne peuvent avoir lieu, et des ressources pour appuyer les détenus au moment de réintégrer leur famille.

 

En raison de la pandémie de COVID-19, le RCAFD a trouvé de nouvelles façons de soutenir cette initiative lorsque ses employés et ses bénévoles ne peuvent pas accéder aux établissements. Le RCAFD a lancé des séances sur la résilience de la famille pour favoriser le bien-être positif, les liens familiaux et les relations de soutien. Les bénévoles formés du RCAFD animent des séances individuelles structurées au téléphone.

 

« On peut facilement se sentir seul et désespéré en prison, mais ce programme me montre qu’espoir et compagnie sont toujours à portée de main », raconte un homme de l’Établissement de l’Atlantique qui a participé à une séance.

 

Un autre participant du Centre fédéral de formation est du même avis.

« Trouver la force d’entretenir des relations engagées saines lorsqu’un proche est incarcéré peut être accablant même dans les meilleures circonstances, et la résilience ne coule pas de source. C’est quelque chose qu’on doit travailler jour après jour », déclare le participant. « Ce programme m’a rappelé ce dont j’étais capable de faire au bon moment. »

 

Le RCAFD distribue aussi des trousses de correspondance pour encourager les familles à garder contact avec un proche incarcéré. « Les trousses nous aident à engager de bonnes conversations sur la façon dont les personnes incarcérées établissent des liens avec leur famille et leurs amis dans la collectivité », explique Kory Abrams, gestionnaire de l’unité d’intervention structurée (UIS) dans l’Établissement de Stony Mountain.

 

On espère que ces ressources fourniront du soutien aux détenus et aux établissements pendant cette période difficile. Pendant la pandémie de COVID-19, le RCAFD a aussi commencé à offrir le programme Papa HÉROS par téléphone dans les établissements du SCC à l’échelle du pays. La mission de ce programme est d’aider tout un chacun à saisir les occasions qui se présentent.

« Notre partenariat avec le RCAFD a permis à des gens d’accéder à une plus vaste gamme d’interventions, qui non seulement aident les délinquants à réaliser des progrès dans le cadre de leur plan correctionnel, mais encore les interpellent. Les interventions et les programmes menés par le RCAFD sont adaptés aux besoins des délinquants, s’harmonisent à leurs réalités et leur apportent un soutien tout au long de leur cheminement de réinsertion dans la collectivité », explique Alexandra Michaud, gestionnaire, Évaluation et interventions, dans l’UIS de l’Établissement de l’Atlantique.

 

Le RCAFD a collaboré avec les aumôniers des établissements pour offrir conjointement des séances. Tandis que le RCAFD offre ses programmes par téléphone, les aumôniers ont tenu des séances en personne. Après les séances par téléphone, les aumôniers discutent en groupe du matériel plus en détail. Cette nouvelle façon de faire donne aux aumôniers l’occasion d’établir des liens avec les détenus. En revanche, les aumôniers aident les membres du RCAFD à personnaliser leurs séances alors qu’ils ne peuvent pas être présents physiquement en raison des mesures de prévention et de contrôle liées à la COVID-19.

 

Le RCAFD s’affaire continuellement à concevoir du matériel, à mener des recherches et à offrir des services et des programmes pour les hommes et les femmes qui sont en prison, et pour leurs familles et leurs enfants qui les attendent dans la collectivité. Toute l’information est disponible sur le site Web du RCAFD:

Joignez-vous à nous pour aider le RCAFD à promouvoir son travail important auprès des personnes sous la garde du SCC et auprès de leur famille.

 

Sheila MacCrimmon, Coordinatrice des bénévoles du Centre de ressources pour visiteurs du Regroupement canadien d’aide aux familles des détenu(e)s

Sheila MacCrimmon, Coordinatrice des bénévoles du Centre de ressources pour visiteurs du Regroupement canadien d’aide aux familles des détenu(e)s
Date de mise à jour :