Un détenu de l’Établissement de Matsqui écrit un poème touchant à l’intention des bénévoles du SCC

Du 18 au 24 avril 2021, le Service correctionnel du Canada a célébré la Semaine nationale de l’action bénévole. Tout au long de la semaine, la Commissaire et le personnel à l’échelle nationale, régionale et locale ont exprimé leur gratitude aux bénévoles pour leurs efforts visant à aider les délinquants dans leur réadaptation et leur réinsertion sociale. L’événement n’est pas passé inaperçu chez les délinquants qui, malgré les changements apportés par la pandémie, continuent à entretenir des relations enrichissantes avec les bénévoles.

 

En fait, un détenu de l’Établissement de Matsqui leur a adressé un poème touchant. Ce poème ainsi que des graines de coquelicot séchées ont été emballés individuellement et envoyés par courrier aux bénévoles de Matsqui en guise de remerciement et de reconnaissance pour leurs nombreuses contributions envers les délinquants qu’ils soutiennent.

 

Intitulé Community et traduit ci-après, le poème est centré sur l’importance du soutien d’autrui et témoigne de l’épanouissement que connaissent les délinquants lorsque des bénévoles sont présents dans leur vie.

 

Collectivité

Quand une collectivité se rassemble;

Avec un peu de travail et du beau temps.

C’est le seul endroit que je connais;

Où l’on peut manger les légumes et regarder les fleurs pousser.

- Anonyme

Établissement de Matsqui, 2021

Enveloppe qui se lit "la gentillesse se présente sous de nombreuses formes mais provient toujours du cœur" 

La coordination de ce cadeau a nécessité la collaboration de nombreux membres du personnel. Sian Molinari, gestionnaire du programme, a conçu la magnifique estampille de l’enveloppe (photo ci-dessus) et a fourni des graines de son propre jardin afin que chaque enveloppe contienne des graines de coquelicot qui pourront être plantées et appréciées année après année. Le personnel a fourni le papier décoratif et les enveloppes pour les graines, a imprimé, emballé et posté le tout. Et c’est l’agente des programmes sociaux Angie O’Leary qui a eu l’idée d’inclure le poème du détenu.

Cette entreprise a nécessité le soutien et la coordination de divers groupes, dont le personnel et les détenus, mais ce sont l’estampillage, l’impression et l’adressage de toutes les enveloppes qui ont pris le plus de temps. Tous les participants ont convenu que ce projet valait la peine afin que les bénévoles se sentent valorisés et appréciés, d’autant plus qu’il était impossible de les remercier en personne cette année.

Vous avez une belle expérience de bénévolat à raconter qui pourrait faire l’objet d’un prochain article? Communiquez avec-nous :

Date de mise à jour :